Le bâtiment de séchage en grange


Bâtiment de séchage en grange face à la stabulation

© GIE Elevages de Bretagne 2019


1. Captage de l’air extérieur

L’air à la température extérieure entre dans le capteur solaire par le pignon du toit.
2. Réchauffage de l’air

Le rayonnement solaire au contact de la toiture sombre du bâtiment (bac acier couleur ardoise) réchauffe la lame d’air contenu entre le toit et les panneaux isolants rigides.

L'augmentation de la température de l’air canalisé entraîne une diminution de son humidité relative. Ci-dessous caisson de récupération de l’air réchauffé.

3. Ventilation

L’air chaud est amené jusqu’au ventilateur par dépression. Il est ensuite refoulé dans la gaine de ventilation qui se trouve à l’intérieur de la cellule de séchage.

4. Cellule de séchage et de stockage

Vue intérieure d’une cellule vide :
le fourrage encore humide est déposé ici en couches successives. L’air chaud en provenance de la gaine reliée au ventilateur, passe à travers le fourrage, de bas en haut pour le sécher.